vendredi 18 janvier 2008

Rénovation et recyclage



Rénovation et recyclage

Les rénovations de mon atelier sont presque terminées. Quelques détails encore. J'ai construit un autre "Rack à toile", plus petit. Mon espace est maintenant bien optimisé et, chose agréable, je n'aurais pas honte d'accueillir des visiteurs dans mon petit atelier. Ah! Si je pouvais transformer le reste du sous-sol en galerie... Je ferais des vernissages "maison". Hum! Il faut que j'y pense...

Ce nouvel environnement va-t-il influencer ma peinture? Sûrement un peu, mais pas tant que cela. Si je déménageais dans un autre type d'atelier, là ce serait probablement beaucoup plus évident. Pour l'instant, je n'ai pas vraiment repris les pinceaux.

C'est le temps aussi de recycler, l'occasion de faire le tri des toiles et de mettre de côté les moins bonnes. OK, on m'a déjà dit que j'étais un peu fou de faire ça. Il y a des toiles que je n'aime pas, qui peuvent plaire à d'autres.Et il est déjà arrivé que quelqu'un me fasse part de son intérêt pour une toile qui était vouée au recyclage. Je me suis posé la question, et me la pose encore, mais je suis arrivé à la simple conclusion que si je n'aime pas une toile, je ne vois pas comment je peux sincèrement la revendiquer et comment elle peut me représenter. Alors j'élimine, je recycle! De toute façon, si j'avais gardé vraiment toutes les toiles que j'ai faites jusqu'à présent, je succomberais par manque d'espace.
.

2 commentaires:

Philart a dit…

Très bel espace pour peindre, très ordonné aussi
Pour l'idée d'une galerie, je vous envoie ce site comme inspiration. Only in New-York, vraiment!!!
http://www.nytimes.com/slideshow/2008/01/16/garden/20080117_CURRENTS_SLIDESHOW_index.html
Comment "recyclez-vous " vos toiles au Juste? Poubelle? Nouvelle œuvre par dessus l'autre? Destruction?
Bon travail dans le nouvel espace. et bonne chance à la TOHU.

Alec a dit…

Bien sûr, exposer à New York, c'est un fantasme. Un fantasme récurant dans mon cas, car, les personnages de mes romans exposent souvent à New York!
Je ne dis pas que je ne le ferais jamais, mais la logistique d'une telle entreprise m'effraye un peu. À moins, évidemment, d'être pris en charge par une galerie de Manhantan!

Pour ce qui concerne le recyclage, c'est en fait de repeindre par-dessus dont il s'agit. Un coup de blanc et on repart. Quelquefois, il arrive que ce dit coup de blanc soit sommaire et laisse transparaître des éléments sous-jacents. D'autres fois, ce n'est qu'une partie de la toile qui est masquée, et je reprends le thème, mais d'une autre façon. Il s'agit donc véritablement de recyclage. Rien ne se perd!