jeudi 22 mars 2007

Architecture spontanée.


La fournaise
acrylique sur toile - 2006 - 36" x 24" (91,4 cm x 61,0 cm)

série "Formes noires"
vendu
www.alec5.com

Architecture spontanée.

Pourquoi ai-je cette impression étrange que l'architecture est spontanée? Je veux dire par là qu'il faut souvent me rappeler que des gens ont pensé, dessiné et bâti ces oeuvres. Pourtant, étant moi-même designer, cela devrait m'être évident. Mais non. Lorsque je regarde une énorme fournaise de fonte, avec ses rivets, ses cadrans, sa tuyauterie démesurée, elle me semble vivre depuis toujours, sans que personne n'ait eu besoin de la créer. Même chose pour les gigantesques structures métalliques d'un pont, ou la façade fatiguée d'une vieille usine.
Je suis attiré par les anciennes bâtisses industrielles désaffectées. L'atmosphère qui émane de ces lieux me fascine. Je pense peu aux personnes qui y ont vécu ou travaillé, encore moins aux personnes qui les ont bâtis. Comme les ruines de temples anciens, il est souvent difficile d'imaginer les personnes de leur temps. Seuls les ombrages, les lumières, les structures, les matériaux me parlent. La personnalité des lieux suffit à remplir mon imaginaire visuel.
Cela doit être pour cela que la représentation humaine est absente de mes peintures. Cela serait pourtant peut-être une voie à essayer.
.

1 commentaire:

Françoise BROSSET a dit…

C'est un coup de coeur esthétique que j'ai recu de votre "FOURNAISE"... Je connais votre oeuvre, votre talent, votre droiture artistique et philosophique; j'aime votre démarche artistique, l'honnêteté du langage, de l'expression. La technique.
Votre "FOURNAISE" complétera ma collection et me tiendra chaud.
J'achète.

Françoise BROSSET.