dimanche 14 février 2010

Homogène ou éclectique?



Il est aussi difficile de choisir des toiles pour une exposition que de choisir des chansons pour un album ou pour un spectacle. On se dit que l'on veut montrer le meilleur, ou le plus représentatif de ce que l'on fait, mais aussi en montrer suffisamment pour donner un vaste échantillon de son travail de création.

Exposer un "best of"? Oui, mais les meilleurs toiles s'agencent-elles facilement? Pas nécessairement.
Exposer une démarche? Oui, mais comment éviter alors la répétition, la série trop redondante, ou l'uniformité qui peut créer un certain ennui.

Homogène ou éclectique? Pour ma part, l'éclectisme m'a toujours paru comme étant un manque de direction, un manque de décision. Pour d'autres, l'éclectisme est preuve de richesse, de multiplicité, d'inventivité.

En une dizaine de toiles, un artiste peut-il faire découvrir l'ensemble de son travail? La réponse théorique devrait être oui, mais dans la pratique, c'est une autre histoire. Surtout pour l'artiste lui-même. Est-il le mieux placé pour déterminer quelles toiles représentent le mieux sa démarche? Oui. Est-il le mieux placé pour savoir si une toile va plaire ou pas? Non.
Est-ce que le fait de plaire devrait être un critère pour l'artiste? Personne ne cherche foncièrement à déplaire, d'autant plus lorsque l'on veut faire découvrir ses oeuvres. Et puis l'artiste cherche aussi à vendre ses toiles pour que celles-ci voyagent, et pouvoir financer la production d'autres toiles.

Alors, prendre note du regard des autres, de leurs avis? Oui, mais c'est un peu comme un "Blind Date", rencontre surprise organisée par un ami. On réalise alors que les gens, même les proches, ne nous connaissent pas aussi bien que l'on pourrait croire.

Il reste alors le "gros bon sens". Mais pour cela, il faut arrêter de se poser des questions. Ok, ok! J'arrête. Mais...

2 commentaires:

linda a dit…

en total accord avec toi !

ps. c'est toujours un grand plaisir de te lire.. c'est clair que tu n'as aucune difficulté à choisir les mots !! = )

Alec a dit…

On écrit un blogue, on s'épanche sur la place publique et pourtant on ne réalise pas toujours la dimension du lectorat. Et puis tout à coup, suite à ce genre de commentaire, on réalise vraiment que l'on est lu!! Ça fait plaisir! Merci beaucoup! C'est très apprécié comme commentaire.